International Metabody Forum – IMF 2015 (April 11 – 15)

EN | FR

Concordia University – Senselab – Hexagram – Urban spaces

http://metabody.eu

Metabody is a European project that attempts to redefine the body in Media in less reductionist ways than is usual in current information technologies, thus counteracting technology’s increasing tendency to dampen differences by reducing bodies and movements to prescribed forms in current surveillance culture. Metabody proposes a reversal of cybernetics that highlights the indeterminacy of embodied expressions as a key factor for a sustainable society.  This foregrounds the need for a new ethics, which we may call metamedia and biomedia ethics.

 

11th-15th April at Hexagram – Black Box

1515 Sainte Catherine Street West EV OS3-845/855

11th April 19’00-22’00??

12th April 19’00-22’00

13th April 19’00-22’00

14th April 16’00-19’00

15th April 19’00-22’00

http://hexagram.concordia.ca/contact

 

Amorphogenesis

Antiplatonic Cave – Zarathustrian Cave / Anaximandrian Cave

http://metabody.eu/amorphogenesis/

 

Amorphogenesis is an instrument and installation for digital interactive/intra-active architecture in which the movement of bodies transforms amorphous digital meshes in neverending emergence. Amorphogensis is also a philosophical concept by Jaime del Val that points to an account of movement as not subjected to form nor poiting to it. The ongoing emergence of the amorphous is thus a new perceptual condition. The spaces generated in Amorphogenesis are not cartesian spaces that one can navigate, they are not a res extensa. They are intensive spaces hat emerge with the movement. The architectures are part of an expanded metabody of the intra-acting body. The subject interacting is not in control of the meshes, no manual correlation is established. There is no representation of known spaces. Rather, there is a process of decentralized co-constitution in which perception itself is emerging: a metaformance, in which the interactor experiences the emergence of new kinds of perception, space-time, movement and ecological relation with an environment which is not preformed, nor subjected in its emergence to optimisation strategies: a machine for opening up perception to indeterminacy, an antiplatonic cave, a Zarathustrian-Anaximandrian cave in which there is no realm of representation. A world of becoming.


 

Produced by Reverso – in collaboration with Dtr-lab and Hyperbody – TUDelft

With the support of the Culture Programme of the EU

This project is part of METABODY, a 5 years european project coordinated by Reverso and Jaime del Val – www.metabody.eu – www.reverso.org

 

Conception, visuals and sound: Jaime del Val

Physical Structure: Jaime del Val and Cristian Garcia

Projection system: Dieter Vandoren

Computer Programming: Dieter vandoren

Digital meshes: Jia Rey Chang

 

HEXAGRAM setup 10th 4pm and 11th – clearing space 16th before 12am

 

13th and 15th  April – 14’00-17’00

Seminar with the Senselab

Concordia University 1250 Guy street (Faubourg building) – Room 630

 

Reversing Cybernetics, Queering Control – Media, Embodiment and the Politics of Indeterminacy.

The workshop will focus on experimentation with perception, movement, spatial and bodily affordances for researching into the way interfaces capture and reduce movement to traceable discreet units, proposing an ontological critique of control society from the perspective of a philosophy of movement. At the same time the workshop will propose to reinvent the affordances of the interface by involving bodily motion in non-reductive ways that foreground the indeterminacy and unquantifiability of movement as experienced through proprioception and other sensing modalities, thus exceeding the rationalistic visual paradigm of Renaissance perspective that pervades current control technologies.

1st session – embodied readings

Deleuze ,….

2nd session – physical thinking-praxis – indoors and outdoors improvisations

Disalignments – Metakinesphere/Metatents

Bring your own pop-up tents for a collective performance-workshop

http://metabody.eu/metakinesphere/

http://metabody.eu/disalignments/

 

Tuesday  14th April – 20’00-22’00

 

Microsexes – metaformance in a home space

Information and requests to cyborgdelval@gmail.com

Reverso – Jaime del Val – JaiVal

http://metabody.eu/microsexes/

 

Microsexes is a Metaformance – ongoing process of transformation of perception – in which surveillance cameras placed on the skin become the eyes of the body, undoing the usual perceptual framing and with it the conditions of possibility of form and identity. The body becomes an amorphogenetic process of becoming, an unravelling of endless microsexes that defy binary and morphological construcionts of sex. JaiVal is an alien preacher, a microsex worker that disseminates posthuman affects through postintimate encounters for an ecology to come.

Screen Shot 2015-03-28 at 4.38.36 PM

Tuesday  14th April – 20’00-22’00

Microsexes – metaformance in a home space

Information and requests to cyborgdelval@gmail.com

Reverso – Jaime del Val – JaiVal

http://metabody.eu/microsexes/

 

Microsexes is a Metaformance – ongoing process of transformation of perception – in which surveillance cameras placed on the skin become the eyes of the body, undoing the usual perceptual framing and with it the conditions of possibility of form and identity. The body becomes an amorphogenetic process of becoming, an unravelling of endless microsexes that defy binary and morphological construcionts of sex. JaiVal is an alien preacher, a microsex worker that disseminates posthuman affects through postintimate encounters for an ecology to come.

Screen Shot 2015-03-28 at 4.38.41 PM

Forum International Métacorps – FIM 2015 – Montréal

Université Concordia– SenseLab – Hexagram – Espaces urbains

http://metabody.eu

 

Métacorps est un projet Européen qui vise à rompre avec les conceptions réductionnistes, et couramment véhiculées par les technologies d’information, du corps au temps des Media. Le projet œuvre à rebours d’une tendance grandissante au sein des technologies, celles-ci préférant laminer les différences et réduire tant les organismes que les mouvements à des formes prescrites dans la culture de surveillance actuelle. Métacorps propose un renversement de la cybernétique en soulignant l’indétermination des expressions incarnées comme facteur clé dans la construction d’une société durable. D’où qu’il soit nécessaire de penser l’éthique à nouveaux frais, une éthique qu’il faudrait sans nul doute mettre au compte des métamédias et des biomédias.

 

 

11-15 Avril à Hexagram – Black Box

1515 Sainte-Catherine Ouest EV OS3-845/855

11 Avril 19h00-22h00

12 Avril 19h00-22h00

13 Avril 19h00-22h00

14 Avril 16h00-19h00

15 Avril 19h00-22h00

http://hexagram.concordia.ca/contact

 

Amorphogénèse

Caverne Antiplatonicienne – Caverne Zarathoustrienne / Caverne Anaximandrienne

http://metabody.eu/amorphogenesis/

 

Amorphogénèse est un instrument et une installation pour architecture interactive/intra-active numérique. Avec celle-ci, le mouvement des corps transforme des mailles numériques amorphes en une émergence sans fin. Amorphogénèse est un concept philosophique de Jaime del Val qui part du principe que le mouvement n’est assujetti à ni ne tend vers aucune forme. L’émergence continue de l’amorphe constitue une nouvelle condition perceptuelle. Les espaces générés dans Anamorphogénèse ne sont nullement cartésiens. Irréductibles à une res extensa, soit une étendue mesurable, de tels espaces n’ont pas vocation à être navigués. Il faut y voir au contraire des espaces intensifs qui prennent forme avec le mouvement. Les architectures ont partie liée à un métacorps en excès du corps intra-agissant. Le participant ne maîtrise pas les mailles, aucune corrélation manuelle n’est établie. La représentation d’espaces connus n’a pas cours. Il s’agit plutôt d’un processus de co-constitution décentralisé où la perception se fait elle-même émergente: une métaformance, par laquelle le participant vit et expérimente l’émergence de nouvelles manières de percevoir, de l’espace-temps, d’une relation écologique et dynamique avec un environnement qui n’est ni préformé ni supposé d’avance, et encore moins assujetti, dans le courant même de son jaillissement, à des stratégies d’optimisation. Une machine oeuvrant dans le sens d’une ouverture de la perception à l’indéterminé, une caverne antiplatonicienne, une caverne Zarathoustrienne-Anaximandrienne par où l’empire de la représentation est délégitimé. Un monde de devenirs.

 

Produit par Reverso – en collaboration avec Dtr-lab et Hyperbody – TUDelft

Avec le soutien du Programme Culturel de l’Union Européenne.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de METABODY, un projet européen s’étalant sur 5 ans, sous la coordination de Reverso et de Jaime del Val – www.metabody.eu – www.reverso.org

 

Conception, images et sons: Jaime del Val

Structure physique: Jaime del Val et Cristian Garcia

Projection: Dieter Vandoren

Programmation informatique: Dieter vandoren

Mailles numériques: Jia Rey Chang

 

HEXAGRAM: préparation le 10 Avril 16h, jusqu’au 11 Avril – nettoyage et évacuation de l’espace le 16 Avril avant minuit.

 

 

13 et 15 Avril – 14h00-17h00

Séminaire en partenariat avec le SenseLab

Université Concordia, 1250 rue Guy (Édifice Faubourg) – Salle 630

 

Renverser la cybernétique, Désorienter le contrôle – Media, Incarnation et les Politiques de l’Indéterminé.

L’atelier donnera lieu à diverses expérimentations avec la perception, le mouvement, les prises corporelles et spatiales. L’enjeu est le suivant: explorer les diverses manières à travers lesquelles de nombreuses interfaces capturent et réduisent le mouvement à sa traçabilité (par distribution d’unités discrètes), et proposer une critique ontologique de la société de contrôle à l’appui d’une philosophie du mouvement. Parallèlement, l’atelier proposera de réinventer les prises de l’interface en impliquant le corps en mouvement de manières non-réductives. Il s’agit bien, du reste, de mettre en avant l’indétermination et l’incommensurabilité du mouvement vécu à travers la proprioception, mais aussi à la faveur d’autres modalités sensorielles, et de passer outre le schème rationaliste et perspectiviste de la Renaissance auquel les technologies de contrôle actuelles succombent encore.

1ère session – lectures incarnées

Deleuze ,….

2ème session – praxis-pensée physique – improvisations intérieures et extérieures

Désalignements – Métakinesphère/Métatentes

Apportez vos tentes éclair pour un atelier-performance collectif.

http://metabody.eu/metakinesphere/

http://metabody.eu/disalignments/

Mardi 14 Avril – 20h00-22h00

 

Microsexes – métaformance au domicile d’Esther Kalaba

Si vous avez des questions et pour plus d’informations veuillez vous adresser à cyborgdelval@gmail.com

Reverso – Jaime del Val – JaiVal

 

http://metabody.eu/microsexes/

 

Microsexes est une Métaformance – processus continu de transformation de la perception – dans laquelle des caméras de surveillance disposées sur la peau deviennent les yeux du corps, défaisant ainsi l’image habituelle de la perception et, avec elle, les conditions de possibilité d’une forme et d’une identité. Le corps se présente alors comme processus amorphogénétique de devenir, comme dévoilement d’une série infinie de microsexes, laissant en friche toute construction binaire et morphologique du sexe. JaiVal est un prédicateur d’un genre étrange, un travailleur du microsexe qui, à travers des rencontres post-intimes, essaime des affects post-humains pour une écologie à venir.

 

Screen Shot 2015-03-28 at 4.38.36 PM

 

Mardi  14 Avril – 22h30, dans un espace urbain à déterminer – pour plus d’informations veuillez contacter cyborgdelval@gmail.com

 

Métakinesphère

Performance urbaine /métaformance

– Reverso: Jaime del Val & Cristian García

http://metabody.eu/metakinesphere/

 

Métakinesphère est un prototype pour architecture trans-portable, à la fois inter- et intra-active. La structure est faite de matériaux flexibles et de tissus translucides qui brouillent ainsi les frontières entre le corps et sa lisibilité. Un métacorps sans forme ni fonction reconnaissables. Un corps-espace qui se transforme physiquement en une relation élastique avec le mouvement corporel. Un processus lié au moyen d’élastiques au corps “humain”, lequel se meut alors dans une relation avec son milieu émergent. Ce même corps qui, grâce aux caméras qui l’agrippent, projète son propre épiderme sur les différents tissus qu’il mobilise et, simultanément, s’exprime d’une voix traitée électroniquement. Métakinesphère s’en prend à la réduction du corps et de ses mouvements aux formes géométriques ou sphériques (Laban, Parménide, ou le Vitruve selon Léonard de Vinci). Réfractaire à une prise definitive de forme, le mouvement se déploie en potentiels indéterminés. Hybride d’architecture, de tissus et de compositions amovibles, ce métacorps est dramatisé comme mouvement, métaformé et performé, un non-objet en constante amorphogénèse. À la fois fiancée étrange et cocon post-humain, l’oeuvre est aussi un hommage aux performances multisensorielles,  amorphogénétiques de la scientifique et danseuse Loïe Fuller.

Screen Shot 2015-03-28 at 4.38.41 PM